Library: British Library, London

Manuscript: Sloane MS 4068

Folio: f. 155-156

Microfilm: The History of Science and Technology Series One: Part 1 The Papers of Sir Hans Sloane Reel:17 Sloane Mss. 4068, 4069


Language: French

Letter Categories:

Letter Subject:
Books
China
Death
Manuscripts
Smallpox


Date of letter (as written): May 1729 (Unknown)

Standardised date:

Letter Origin (as written):

Letter Destination (as written):

Author(s):
Sir Hans Sloane

Recipient(s):
Unknown

Others Mentioned:
Sauveur-François Morand
John Gaspar Scheuchzer

Letter written about self or others: N/A

Single or Multiple Sufferers: N/A


Patients Mentioned in Letter:
No Patients Attached to this Letter


MESH :


Transcription:
Monsieur, J’ay eu l’honneur d’avoir receu de Votre Lettre par Monsieur Morand Je ne pas manque de luy rendre tout le Service que je pourrai. Je prends la liberte de vous envoier les catalogues de deux mois derniers interromper par la mort de MonSr. Scheuchzer que je plains rendu de l’inoculation de la petite Verole, qui viennent fort a cause de son bon naturel scavoir & diligence d’etre publiez. Et je continuerai de vous les envoier de temps en temps vous me ferez plaisir & me charges[?] vos Commissions les livres que vous souhaitterez des tems en tems d’ici j’auray soin de executer par les Secours de mes Amis que j’emploierai pour moi même à cette affaire dans la place de ce Scavant homme dont toute les personnes d’actes d’icy regrette fort la perte. On nous a envoié dernierement de Rome une Memoire touchant la Chronologie Chinoise qui examine & refute les relations fabuleuses des habitans de celle Nation, aux-quelles on a donné trop de Credit jusqu’a icy en Europe. Cet Memoire reduit la vraie histoire de ce peuple à environ quartre cent ans devant l’Etre[?] chretienne et en academie[?] des raisons. Selon quelques Manuscrits sur des feuilles de Palmier envoiez de la cote de Choromandel il y a plusieurs années, Si ma memoire ne me trompe pas, les habitans de ce pais là ont donné environs trois cens—mille ans au monde dans lesquel nous vivons: ce qui vient, en toute probabilité, des erreurs semblables dans ces peuples. Ni pargnez[?] pas, je vous prie l’offre que je vous fais de mon Service pour ce que vous souhaitterez de Londres, puisque c’est un moien que je prens pour marquer ma reconnaissance vous assurez avec combien de l’Estime j’ai l’honneur d’être, Monsieur, Votre tres humble et tres obeissant Serviteur A Londres, ce [?] de May, 1729.

Other Notes: